LEGENDES ET REALITES


KALDI ET LE PRIEUR

En 850 avant JC, un jeune berger du nom de Kaldi remarque que ses chèvres sont agitées lorsqu’elles se nourrissent de petites baies rouges. Le prieur d’un couvent voisin en fait une infusion pour ses moines et constate le même état d’éveil. Oubliant par mégarde une branche de l’arbuste sur le feu, il découvre que, carbonisées, ces graines dégagent un arôme subtil. Il prépare désormais son infusion avec cette poudre de graines brûlées : le café est né.

MAHOMET ET L’ANGE GABRIEL

La légende dit qu’un jour, alors que le prophète Mahomet était très malade, il aurait retrouvé la santé en buvant une boisson noire envoyée par l’ange Gabriel de la part d’Allah. On dit que ce jour là, il désarçonna 40 cavaliers en armes et contenta 40 femmes...Il appela cette boisson « Quava », expression toujours utilisée dans le monde arabe pour désigner toute boisson tirée d’une plante ou d’un fruit.

LE VIEUX PELERIN ET SON BATON

Un vieux pèlerin, se consacrant depuis de longues heures à la prière et n’ayant pris aucune nourriture, se sentit défaillir, son bâton planté en terre. Le saint homme revint à lui et éprouve une curieuse sensation de bien-être. Il découvrit alors que son bâton avait fleuri. Il était couvert de feuilles et de baies rouges. Du café aux effets bénéfiques.

XE SIECLE AVANT J .C.

La café est découvert au Yémen (Arabie) ou en Abyssinie (Ethiopie).

Le nouveau « vin de l’islam » enthousiasma les perses par son effet stimulant, car le véritable vin était interdit aux musulmans. La désignation café provient de l’ancien arabe qahwah «(« L’excitant »).

XV E SIECLE APRES J .C.

Le café fait fureur dans le monde arabe en tant que boisson médicinale. Les premiers débits de café font leur apparition.

1511 / 1532

Les effets du café étaient tels qu’il fut interdit à l’appel d’imams orthodoxes et conservateurs à la Mecque en 1511 et au Caire en 1532, mais la popularité du produit, en particulier auprès des intellectuels, poussa les autorités à annuler le décret.

1554

Ouverture de cafés à Constantinople (aujourd’hui Istanbul). Le premier débit de café d’Istanbul est ouvert par deux Syriens nommés Shems et Heleem dans le quartier Talchtacalah. On y parle d’affaires et de politique. En quelques années, la ville en comptera plusieurs centaines.

L’engouement pour le café est tel qu’une loi turque de l’époque sur le divorce précise qu’une femme peut divorcer de son époux si celui-ci ne parvient pas à lui fournir une dose quotidienne de café.


A la même époque, les guerriers turcs de Soliman le Magnifique font connaître leur boisson aux peuples des Balkans, d’Europe Centrale, d’Afrique du Nord et d’Espagne.

1583

Un médecin allemand de retour d’un voyage de 10 ans au Moyen-Orient, Leonhard Rauwolf, fut le premier à décrire le breuvage : « une boisson aussi noire que l’encre, utile contre de nombreux maux, en particulier les maux d’estomac. Ses consommateurs en prennent le matin, sans se dissimuler, dans une coupe en porcelaine qui passe de l’un à l’autre et où chacun prend une rasade sonore. Elle est composée d’eau et du fruit d’un arbuste appelé Bunnu ».

Ces commentaires attirent l’attention de marchands, que l’expérience du commerce des épices a rendu sensible à ce genre d’informations.

1615

Des marchand vénitiens importent du café en Europe depuis Moka au Yémen.
La boisson savoureuse et excitante est appréciée et rapidement dtoutes les grandes villes européennes ont ouvert leurs premiers cafés. La bourgeoisie habile en affaires a célébré le « grand dégrisant », qui transformait les ivrognes en ouvriers fiables. Des marins hollandais et anglais ont répandu la plante dans leur colonies réparties dans le monde entier.
On conseille au pape Clément VIII d’interdire le café car il représente une menace d’infidèles. Après l’avoir goûté, ce dernier baptise au contraire la nouvelle boisson, déclarant que laisser aux seuls infidèles le plaisir de cette boisson serait dommage. Le café est très vite prisé des moines pour les mêmes raisons qu’il l’est des imams : il permet de veiller longtemps et de garder l’esprit clair.

1616

Les Néerlandais rapportent aux Pays-Bas un plant de café de Moka.

1625

Les cafés deviennent des lieux où les idées libérales naissent par leur fréquentation des philosophes et lettrés. Les pamphlets et libelles sont distribués dans les cafés.

1658

Les Néerlandais cultivent le café au Sri Lanka.

1676

L’agitation dans les cafés en Angleterre est telle, que le procureur du Roi ordonne la fermeture des cafés, citant des crimes de lèse-majesté contre le roi Charles II et el royaume. Les réactions sont telles que l’édit de fermeture doit être révoqué. Les flux d’idées alimentées par le café modifieront profondément le Royaume-Uni. On y compte plus de 2.000 cafés en 1700. La célèbre compagnie d’assurances Lloyd’s of London est à l’origine un café fondé en 1688 : le Lloyd’s coffee House.

1668

Les premiers cafés apparaissent en Amérique.Le premier café est ouvert à Boston en 1689. La boisson gagne en popularité et obtient le rang de boisson nationale après que les rebelles jettent à la mer le thé surtaxé par la couronne britannique au cours de la Boston Tea Party. Cette opération coup de poing est préparée dans le café du Dragon Vert.

1669

Le café entre dans la Haute Société Française. L’ambassadeur de Turquie, Soliman Aga, en offre à la cour du roi Louis XIV.

1689

L’italien Procoplo del Costelli crée un luxueux café à Paris : haut lieu de rendez-vous littéraires.

Le Procope, rue de l’Ancienne Comédie.
Au Procope, on invente une nouvelle manière de préparer le café : en faisant percoler de l’eau chaude dans le café retenu par un filtre.

1696

Les Néerlandais cultivent du café à Sumatra, Java, Bali et dans les Philippines.

1710

Un Néerlandais plante le premier caféier en Europe.

1713

Louis XIV fait prospérer des plants de caféier offerts par le maire d’Amsterdam au Jardin Royal.
Cette plante est considérée comme l’ancêtre de millions de caféiers.

1720

Louis XIV fait transplanter un pied de caféier aux Antilles pour permettre à la France de s’approvisionner librement.

1727

L’épouse du Gouverneur de Guyane, séduite par un Sergent-major brésilien, lui remet en secret des plants de café. La première plantation au Brésil est établie par Francisco de Mello Palheta.
Un siècle plus tard, le Brésil est le premier producteur de café du monde, s’appuyant sur les esclaves pour développer cette culture.

1730

Louis XV torréfie son propre café.

Les Britanniques introduisent le café en Jamaïque.

1789

La politique au centre des cafés parisiens.

1798

Pendant la guerre d’Egypte, Napoléon « marche » au café.

1861

Ouverture du Café de la Paix, encore aujourd’hui célèbre pour sa terrasse.

1878

Des colons britanniques cultivent le café au Kenya.

1887

Les Français produisent du café au Vietnam.

1895

Ouverture du Grand Café où les frères Lumière organisèrent la première projection de film publique.

1906

Le Brésil connait une surproduction de café.

1929

Confronté á la crise boursière, le Brésil rachète le café à ses exploitants et le brûle pour en faire flamber les prix.

1969

Les astronautes boivent du café en tube sur la lune.

Copyright (c) EuropTrade 2017  |  Réalisation devPCI® |  Conditions d'utilisation |  Déclaration de confidentialité |  Connexion